Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Actions > Actions 2021

ANF « SPARQL Avancé »

par Christine Plumejeaud, PRESSAC Jean-Baptiste - publié le , mis à jour le

L’action nationale de formation « SPARQL Avancé » a eu lieu en présentiel à la MSH Val de Loire (Tours) du 4 octobre 2021 à midi au 6 octobre 2021 à midi.

Cette action de formation se poursuit en distanciel par les Ateliers du Web sémantique tous les premiers mardis du mois de 10h à 11h. Les comptes-rendus des ateliers sont consultables librement sur le Web : Les Ateliers du Web sémantique.

Le présentiel a été précédé d’une demi-journée en visio le vendredi 24 septembre 2021 (9h-12h30) pour réviser les bases et suivie d’une demi-journée en visio le lundi 15 novembre (9h-12h30) pour des retours d’expérience par Danielle Ziebelin (IMAG) et François Mistral (Agence bibliographique de l’enseignement supérieur).

Cette formation avait pour objectif de permettre aux ingénieurs et techniciens des établissements de recherche ayant des connaissances de base en SPARQL, notamment ceux qui ont suivi en 2020 l’ANF “Initiation au SPARQL et à la diffusion de données en RDF”, d’approfondir leurs connaissances. Ils ont abordé dans cette formation l’écriture de requêtes avancées en SPARQL, les outils sémantiques pour l’analyse spatio-temporelle des données, l’enrichissement des données RDF, ainsi que les enjeux de la sécurisation des bases de données RDF publiées sur le Web, de la volumétrie et de la complexité des calculs exécutés par les processeurs SPARQL.

Cette formation est la suite de l’ANF “Initiation au SPARQL et à la diffusion de données en RDF”.

Formateurs : Christine Plumejeaud (MIGRINTER [1], UMR 7301), Thomas Francart (SPARNA), Jean-Baptiste Pressac (CRBC [2], UMS 3554).

Intervenants : Danielle Ziebelin (LIG) et François Mistral (Agence bibliographique de l’enseignement supérieur).

Avec le soutient technique et logistique de Olivier Marlet, Alain Ravaz et Lydia Seabra-Kermoal de la MSH Val de Loire.

A l’issue de la formation les stagiaires devaient être capables de :

  • Réaliser des requêtes avancées sur des bases de données RDF pour :
    • Améliorer la qualité de leurs données RDF.
    • Exprimer des requêtes spatio-temporelles avec OWLTime et GeoSPARQL.
    • Optimiser leurs requêtes SPARQL
    • Déduire des informations non exprimées grâce à des inférences (approfondissement).
  • Enrichir des bases de données RDF :
    • Comprendre les ontologies (OWL, RDFS) : classes et propriétés
    • Convertir des données d’un modèle à un autre.
    • Importer des données XML ou CSV dans un triple store.

Dans son plan national pour la science ouverte du 4 juillet 2018, la France s’est engagée à développer l’accès ouvert aux données de la recherche (Science Ouverte). Le modèle RDF [3] correspond au plus haut niveau de qualité de diffusion des données ouvertes (Open data) car il garantit l’interopérabilité syntaxique et sémantique des données. Il permet également l’interrogation fédérée de plusieurs sources de données. Le SPARQL [4] , recommandation depuis 2012 du W3C, l’organisme de standardisation du web, est le langage de facto pour interroger les données en RDF.

Ressources pédagogiques

--- Exporter la sélection au format

Ressources annexes

Les TP nécessitent l’installation sur un poste de travail du logiciel GraphDB Free (gratuit mais non open-source).


[1Migrations internationales, Espaces et Sociétés

[2Centre de recherche bretonne et celtique

[3Ressource Description Framework

[4SPARQL Protocol and RDF Query Language

Agenda

Ajouter un événement iCal