Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Thématiques > Administration/gestion/modélisation des bases de données

Outils d’administration de base de données

par QUIDOZ Marie-Claude - publié le , mis à jour le


Il existe de très nombreux clients graphiques pour administrer une base de données PostgreSQL. Nous vous en avons sélectionné quelques uns

pgAdmin4 (https://www.pgadmin.org/)

  • le client « officiel » de PostgreSQL
  • une plate-forme d’administration et de développement
  • 2 modes : mono utilisateur (desktop) et multi-utilisateur (web)
  • disponible sur Linux, Mac et Windows

Avantages :

  • possibilité de visualiser toutes les bases de données hébergées dans le serveur
  • fonctions d’attribution des droits (droits par défaut, et wizards d’affectation des droits a posteriori)
  • des graphes de fonctionnement un peu plus complets
  • des fonctions d’administration plus poussées (déclenchement manuel de vacuum, création des foreign data wrappers, etc)

Le logiciel est mature mais il est peut être un peu gourmand (CPU) pour une utilisation en tant que client PostgreSQL. Privilégier le plutôt pour l’administration et la maintenance (visualisation des processus, des verrous ou de la charge)

DBeaver (https://dbeaver.io/ )

  • un client Postgres mais pas que (MySQL, MariaDB, SQLite, MS Access, Oracle,...)
  • disponible sur Linux, Mac et Windows
  • outil assez intuitif

Avantages :

  • possibilité d’activer le chiffrement du mot de passe
  • utilisation du fichier .pgpass qui permet de mutualiser les mots de passe avec les outils en ligne de commande de PostgreSQL
  • de nombreux drivers pour se connecter à d’autres bases de données (par exemple H2)
  • visualisation du schéma Entité Relation
  • visualisation des points géographiques sur une carte
  • fonction d’import des données avec des paramètres de mapping entre la base et le fichier d’import
  • fonction d’autocomplétion lors de l’écriture de requêtes
  • possibilité d’affecter un code couleur aux connexions (développement, pré-production, production par exemple)

Inconvénients :

  • parfois instable

SQL Workbench/J (http://www.sql-workbench.eu/)

  • application écrite en java (donc multi-plateforme)
  • compatible avec quasiment toutes les bases de données.

Avantages :

  • support natif des transactions (commit, rollback), ce qui permet de se rattraper en pas d’erreur, et de valider des scripts complexes
  • possibilité d’automatisation avec des variables injectables dans le script
  • fonctions d’exportation (presse-papier, csv, xls, ods)
  • fonctions d’importation
  • possibilité de « suivre » un enregistrement vers ses parents/enfants
  • fonctionnalité de formatage SQL

Inconvénients :

  • pas de dessin de la base de données