Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Actions > Actions 2016

Formation « Bases de données NoSQL » (11-13 janvier 2016)

par Guillaume Harry - publié le , mis à jour le

Descriptif

Les réseaux rBDD et DevLog ont organisé du 11 au 13 janvier 2016 une formation autour des 4 grandes familles de bases de données NoSQL (clé/valeur, colonnes, document et graphe).
L’objectif était d’apprendre à :

  • Choisir une technologie de base de données NoSQL en fonction des besoins de stockage et d’interrogation
  • Concevoir le modèle de données approprié
  • Stocker et interroger des informations dans une base de données adéquate

Chaque atelier a commencé par un exposé pour présenter les concepts et les bonnes pratiques. Les enseignements ont ensuite été mis en pratique par chaque participant sur son ordinateur au travers de machines virtuelles.

Contexte

Les activités de recherche et de support du CNRS génèrent et utilisent de grands volumes de données rendant de plus en plus complexe leur gestion et leur exploitation. Pour répondre à ces problématiques techniques et/ou conceptuelles délicates, l’utilisation de bases de données relationnelles classiques utilisant SQL [1] n’est pas forcément la solution la plus adaptée.

Il existe d’autres solutions regroupées sous la dénomination NoSQL [2] »). Cette dénomination regroupe des concepts et des outils alternatifs aux bases de données relationnelles classiques : modélisation des données sous forme de graphe, sous forme de clefs-valeur particulièrement véloces, sous forme de document, sous forme de famille, etc. Particulièrement axé sur la disponibilité, la souplesse et les performances, le NoSQL ouvre de nouvelles perspectives en matière de développement logiciel et de gestion de données.

Ces nouvelles approches relativement méconnues au sein des laboratoires du CNRS peuvent dans certains cas répondre aux nombreuses difficultés rencontrées par les chercheurs. Les objectifs de cette formation sont donc de permettre une meilleure connaissance des outils du NoSQL afin de résoudre les problèmes liés à la gestion et l’exploitation des grandes masses de données du CNRS.

Programme détaillé

La formation est articulée autour de 4 ateliers (1 pour chaque grande famille de bases de données) :

  • Présentation
    Évolution des bases de données
    Le mouvement NoSQL
    Les grandes familles du NoSQL
  • 4 ateliers d’1/2j
    Contenu de chaque atelier :
    • Présentation (Présentation du paradigme, comparaison au modèle relationnel, cas d’usage et de non-usage, présentation et comparaison de plusieurs implémentations, documentation)
    • Conception (conception de modèle de données et scénarii de schémas, migration d’un schéma relationnel)
    • Manipulation (types de données élémentaires, compréhension du langage)
    • Manipulation en Python (CRUD, présentation de données)
  1. Atelier pour la famille « clé/valeur »
  2. Atelier pour la famille « colonnes » avec Cassandra
  3. Atelier pour la famille « document » avec MongoDB
  4. Atelier pour la famille « graphe » avec Neo4j
  • Conclusion Quelle base NoSQL pour quel usage ? Chaque atelier permettait de comprendre la technologie au travers
    1. d’une présentation,
    2. de la conception d’un modèle de données
    3. d’une mise pratique par l’utilisation de la base de données et du développement.

Prérequis

Connaissance des bases de données relationnelles.
Connaissance d’un langage de programmation.
Une présentation d’une heure a été faite sur les concepts en Python nécessaires à aux travaux pratiques.

Logistique

La formation s’est déroulée du lundi 11 janvier à 10h au mercredi 13 janvier à 15h-16h au CIEP de Paris (Présentation, Plan d’accès).


[1Structured Query Language

[2Not Only SQL

Agenda

Ajouter un événement iCal